Posted on

Le maintien des séniors dans l’emploi ? Chez nous à la Réunion et partout ailleurs voila qui a du sens. En effet si le taux de chômage des + de 55 ans augmente il y a un enjeu certain à favoriser l’emploi des séniors, d’autant plus avec la nouvelle réforme des retraites. Mais comment faire ?

Il se pose, pour nous, une problématique qui est fortement ancrée dans nos entreprises. Une problématique mêlant idées reçues et croyances limitantes. On entend ceci : les séniors sont en perte de vitesse, ils sont moins productifs, moins malléables et en rupture avec les nouvelles technologies. Vrai, faux ? L’image a la dent dure. En effet, quand on prend en perspective la difficulté de nos entreprises à préserver leurs parts de marché, à rester dans la compétition, pourquoi favoriser l’emploi des séniors ? Il faut courir devant, penser innovation, nouveaux services, rester connecté avec son monde. Mille fois oui. Mais pourquoi ne pas concilier l’ancien et le moderne. Pourquoi ne pas penser l’entreprise comme une entité inter-générationnelle ?

Le capital d’une entreprise réside dans l’humain, dans l’équipe, dans la somme des individualités. Alors pourquoi ne pas concevoir et mettre en balance l’expérience avec l’expertise, la connaissance avec l’ambition. Penser l’entreprise comme un système d’information capable d’agréger l’innovation et avec les savoirs issus de l’expérience. La cohérence d’une stratégie ne réside t’elle pas dans la capacité de l’entreprise à maîtriser sa croissance sans mettre en péril son organisation ? Outre-atlantique le terme “organisation” remplace le mot entreprise. C’est assez cohérent. Alors préserver le maintien en emploi des séniors pourrait-être à la fois penser formation des séniors pour contrer l’obsolescence des savoirs mais aussi transmission des acquis d’expérience des séniors vers les plus jeunes. Il y a de quoi faire. Très certainement. On en parle.

Et le bonheur au travail ?

Dans certains pays, les séniors de plus de 55 ans sont en effet plus heureux que la moyenne des salariés dans leur ensemble. Aux Pays-Bas 71% des salariés seniors se disent heureux au travail (soit 8 points de plus que la moyenne du pays), devant l’Autriche, la Suède, la Belgique, la Finlande et la Roumanie. Baromètre Edenred-Ipsos 2015

Qualité de vie au travail : la Finlande en tête.

Et pour la qualité de vie au travail, toujours le même peloton de tête. La Finlande, l’Autriche, la Grande-Bretagne et l’Allemagne se distinguent aussi. A propos du bien-être de ses collaborateurs la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Finlande et la Suède se disputent les bonnes places. Toujours pas de trace de la France…

La satisfaction des salariés de plus de 55 ans se mesure également avec un critère important : la reconnaissance de leur travail. On retrouve les mêmes acteurs, dans un ordre différent. Autriche, de la Suède, Allemagne, Pays-Bas et Finlande. Loin devant la France, dernière de la classe pour le respect au travail.
On a du travail, il me semble…

Source baromètre Edenred-Ipsos 2015

IMPRIMER