Posted on

Brève et belle histoire. Lipsitck polychrome

Daniel Balavoine en a fait une subtile chanson, « Lipstick Polychrome »… Le rouge à lèvres (« lipstick »
en anglais) n’a de rouge que le nom depuis bien longtemps tant les couleurs se sont multipliées au
gré des envies, de la mode, des tendances ou des imaginations débordantes du côté des femmes.
Mais avant d’être un emblème de la beauté – que dire ?… une ode à la beauté – le rouge à lèvres a
été au départ le symbole de résistances .
Le mouvement américain pour le droit de vote des femmes avait fait au début du siècle dernier du
rouge à lèvres son emblème,
Les suffragettes populariseront le rouge à lèvres,

Au Royaume Uni, durant la seconde guerre mondiale, les femmes vont travailler le rouge aux lèvres,
signe de ténacité face au conflit et quand il vient à manquer, on le remplace par du jus de betterave,
Aux Etats Unis en 1941, le rouge à lèvres est obligatoire pour les femmes souhaitant s’engager dans
l’armée. D’ailleurs Elisabeth ARDEN, marque éponyme, a dû créer à la demande du Gouvernement
un rouge à lèvres et un vernis règlementaire pour les femmes militaires de l’armée américaine.
Dans les pays alliés, porter du rouge à lèvres chez les femmes était un signe de patriotisme tant Hitler
détestait ce « rouge vermillon ».

En 2015, un baiser chargé de rouge à lèvres délicatement déposé sur le bouclier d’un policier anti-
émeute en Macédoine a fait le tour des réseaux sociaux, calmant pour un temps l’animosité des
émeutiers et la force de la répression.

Aujourd’hui, moult combats féminins, rassemblent des femmes portant sur leurs lèvres ce fard
comme signe de résistance. Juste le temps d’oublier l’autre emblème du fard de toutes les couleurs : la séduction !

Le rouge avec toutes ses nuances n’a pas fini de faire voltiger les cœurs …

IMPRIMER