Posted on

« Partout dans le monde, le nombre de seniors ne cesse d’augmenter. La Réunion n’échappe pas à ce constat puisque l’Insee estime qu’en 2050, plus d’un quart des Réunionnais auront plus de 60 ans soit une proportion deux fois supérieure à celle de 2013. En 2050, il y aurait donc autant de Réunionnais de 60 ans et plus que de jeunes de moins de 20 ans (graphique Insee). Si l’on considère les personnes de 50 ans et plus, elles seront environ 412 000 en 2050 représentant ainsi 38% de la population réunionnaise », écrivions-nous dans notre dernier numéro à partir d’une Note de l’IRD.

A La Réunion, en France métropolitaine et dans de nombreux pays au  monde, la place des seniors va donc  grandissante. A un point tel, que l’on parle de « révolution » pour cette population qui de la pré-retraite à la retraite fait ses choix, influe dorénavant sur les modes de consommation et amène à s’interroger sur nos choix de société pour le futur. Des économistes les dénomment « les actifs du temps choisi » !

« VOUS AVEZ DIT : SENIORS ? »

C’était le titre de notre premier éditorial du mois d’août 2017. Nous y apportions déjà quelques pistes de réflexion.

Le terme de « seniors », qui masque une grande hétérogénéité (en termes d’âge, de statut d’activité, de niveau de vie, etc.), est un terme issu du marketing, plus précisément du livre « Le senior marketing » publié en 2000 par Jean-Paul Tréguer.

L’âge d’entrée dans le monde des seniors a été fixé par les professionnels du marketing à cinquante ans. « Cet âge est perçu comme une étape constituée de plusieurs ruptures importantes dans les modes de vie » nous dit l’Etude.

Sur le plan financier, la cinquantaine marque à la fois l’apogée de la vie professionnelle et l’accès à une certaine aisance financière de par le début de la transmission d’héritages et la fin des remboursements des emprunts immobiliers.

Sur le plan de la vie privée, le départ des enfants et le sentiment d’être en bonne santé amènent à privilégier des activités nouvelles de loisirs et à devoir faire évoluer ses relations de couple.

L’arrivée à la cinquantaine est également accompagné de changements négatifs, les premiers signes du vieillissement, et une certaine marginalisation professionnelle, l’inquiétude pour la retraite, un changement de la relation établie avec ses propres parents qui, expérimentant le grand âge, ont besoin d’être accompagné, voire pris en charge ».

 

« LA REVOLUTION SILENCIEUSE DES SENIORS »

Des experts du monde de la finance, universitaires, dirigeants d’entreprises et d’institutions réputées, auteurs de nombreux bestsellers dans le domaine économique et financier, réunis au sein du Cercle TURGOT fondé et présidé par Jean-Louis CHAMBON, se sont penchés sur la nouvelle économie qu’est : « la Silver economie ».

Jean Louis Chambon

 

Ils insistent sur sa portée en matière de croissance et de création d’emplois « qui promet d’être considérable » et parlent « des choix de sociétés » qui s’annoncent dans les années venir.

Ils ont reportés leurs travaux remarquables au sein d’un ouvrage intitulé : « La Révolution Silencieuse des Seniors ». (Editions Eyrolles)

 

Une opportunité pour l’économie

Les seniors sont une opportunité pour l’économie car ils sont consommateurs de produits spécifiques (voyages/tourisme, alimentation, santé, biens d’équipement, services d’accompagnement etc…), insiste le Cercle TURGOT.

Certains vont prendre leur retraite d’autres ont une retraite active (en se consacrant aux autres au sein d’associations notamment) …bref ce sont des acteurs de la vie économique. On peut les appeler dorénavant les « Actifs du temps choisi » car ils décident de bouger en choisissant le secteur approprié, en fonction d’une plage de temps réservée avec une motivation personnelle vraie.

Les seniors veulent dorénavant maîtriser leur avenir en termes de mode de vie et d’actions concrètes…la « révolution » est en marche !

IMPRIMER

Laisser un commentaire